A la pinede

 

 Je suis assis ici

entre les terres agrioles

et le couloir vert

a la pinide

 

le soleil sourit

une touche de printemps

flatte

me

 

Pissentils

envoyer leur

Semences

sur la route

 

les  chanteurs d’ aujourd’ hui

sonnerie de cloche

dans les buissons

pour le premier concert

 

fermez les yeux

ecoutez bien

 

les montagnes du Harz

s’ etendre

mes

a partir de

 

la plus elevation

de la chaine de basse montagne

oue

la masse

en silhouettes

ekenne

me

 

 


Dieter Schönefeld - Copyright 2020. All rights reserved.

Veröffentlicht27. Oktober 2020 von Dieter Schönefeld in Kategorie "Gesellschaftskritische Lyrik

Schreibe einen Kommentar